FANDOM


Les nécromorphes sont basés sur une reconfiguration des différentes parties du corps, membres et organes ainsi que sur une recombinaison biologique. En cas de difficulté de compréhension, veuillez vous référer au dictionnaire médical.

Système Nerveux Central

La plupart des individus recombinés ne subissent pas de modifications du SNC. En effet, il permet à l'individu de se mouvoir selon sa volonté, à la différence du Système Nerveux Sympathique/Orthosympathique/Adrénergique, du Système Parasympathique/Vagal, du Système Nerveux Entérique. Le nécromorphe contrôlant ses mouvements et ayant besoin de se déplacer selon sa volonté, le SNC ne doit logiquement pas être endommagé (métencéphale). Cependant, certains nécromorphes comme l'Exploseur ou le Twitcher ont le crâne ouvert.

  1. Le premier a le crâne largement fissuré en son milieu, il s'en sert comme une seconde mâchoire si son organe explosif lui est arraché.
  2. Le second n'a pas de neurocranium. Ces os ont été découpé en coupe transversale, mettant à jour le nécraxe.

Système Cardio-Vasculaire

Système non utilisé par les nécromorphes, souvent absent de la cavité thoracique chez beaucoup de nécromorphes, le SC-V est reconfiguré lors de la transformation. Le Slasher, le Vomisseur, le Cracheur, le Harceleur ont la cage thoracique largement ouverte et les organes cardiaques en sont absents. D'autres comme le Pack n'ont pas de lésions à cet endroit.

Système Digestif

Système non utilisé par les nécromorphes, le système digestif est reconfiguré durant la reconfiguration morphologique et il sert désormais à rajouter de la force à l'individu transformé. En effet, les muscles lisses des intestins sont mélangés avec les muscles squelettiques et servent à renforcer les membres naturels de l'individu ou bien à créer de nouveaux membres (Le Vomisseur possède un troisième membre inférieur composé uniquement de muscles lisses des intestins et de muscles squelettiques de la zone abdominale).

Système respiratoire

Ce système n'est pas utilisé, et l'absence des organes le composant est à noter. On peut voir, chez le Vomisseur, qui à la cage thoracique ouverte, que les poumons sont encore présent, et même "fonctionnels" puisqu'ils "bougent". On pourrait dire qu'il respire, cependant, l'absence du diaphragme limite grandement la respiration (si quant est qu'elle y était), les autres muscles permettant la respiration étant les intercostaux internes et externes, les élévateurs des côtes, les subcostaux.

Autres systèmes

Concernant les autres systèmes -endocrinien, reproductif, lymphatique, tégumentaire ou encore urinaire-, nous ne possédons pas d'informations à ce jour quant à leur possible reconfiguration ou inutilisation.

Muscles

Les muscles sont, chez la plupart des nécromorphes, peu modifiés. Leur utilisation est optimale selon la version naturelle et originelle. Cependant, certaines parties du corps sont fortement modifiées comme les membres et le splanchnocranium. Les muscles de la face modifiés : les orbiculaires des lèvres, les carrés supérieurs et inférieurs des lèvres, l'aponévrose mentonnière, les risorius, les triangulaires, les canins, les dilatateurs des narines, les zygomatiques sont très souvent modifiés. Les muscles lisses tels que le péristaltisme intestinal sont utilisés pour créer de nouveaux membres ou excroissances. Pour les membres, les "jambes", les "avants bras" sont surtout modifiés. Les "bras" et "cuisses" sont peu modifiés.

Squelette

Le squelette est très souvent modifié lors du processus de contamination. Le Sauteur est amputé de ses membres inférieurs qui se sont transformés, avec les vertèbres coccygiennes en queue (vertèbres caudales). Même processus avec l'Exploseur qui voit ses membres inférieurs reliés par les fémurs, les tibias, et les fibulas. Chez le Harceleur, les tarses et les phalanges ont subi une hyperplasie et un hypertrophie cellulaire leur permettant d'avoir de véritables "griffes" de cinquante centimètres de long. Chez ce même nécromorphe, la partie antérieure du crâne est fortement modifiée, et présente désormais deux appendices au niveau du splanchnocranium (au niveau du maxillaire inférieur) et un au niveau du neurocranium (au niveau de l'os frontal).

Controverses

Première controverse

l'absence de circulation sanguine dans le corps ne permet pas à un individu de pouvoir se déplacer, et encore moins de pouvoir courir ou sauter. Cependant, l'absence de circulation sanguine ne signifie pas non plus la mort de l'individu (voir Lythobates sylvaticus). En effet, le sang apporte le dioxygène (O2) aux muscles qui ont besoin de lui pour fonctionner, et le sang emporte le dioxyde de carbone (CO2) vers les poumons pour l'évacuer. Sans cette circulation, les muscles ne peuvent pas fonctionner.

Deuxième controverse

l'absence du fonctionnement du système digestif dans le corps ne permet pas à un individu de survivre sans apport d'aliments. Or les nécromorphes sont dépourvus de toute digestion, leur système digestif étant utilisé pour créer de nouveaux muscles. Or les muscles et tous les systèmes du corps ont besoin de nutriments (glucides, lipides, protides) pour fonctionner, mais ici, les nécromorphes ne l'utilisent pas. Il est donc très étrange qu'ils puissent "vivre". Dans les jeux ou les films, on voit souvent les nécromorphes "manger" leurs victimes, mais en fait il s'agit que de les tuer pour permettre aux Contaminateurs de les contaminer par la suite.

Troisième controverse

les muscles, pour fonctionner ont besoin de deux choses (mentionnées au dessus) :

  1. un apport de nutriment, les glucides, mais aussi un moyen d'évacuer les produits crées post-effort musculaire
  2. un moyen d'apporter ces nutriments, le sang

Lors de son utilisation (effort musculaire), les myocytes, vont produire, au moyen des myofibrilles, de l'acide lactique (C3H6O3), qui est le produit final de la consommation des glucides (respiration cellulaire) par les cellules musculaires. Au cours de l'effort le muscle va produire de l'acide pyruvique (C3H4O3) par glycolyse. En cas de non apport suffisant de dioxygène, la production d'acide pyruvique est supérieure à ce que le corps peut évacuer, la phase de fermentation commence alors. Elle aboutit sur la création d'acide lactique via la transformation du glucose (C6H12O6) en passant par le glycogène. Le non apport de ces nutriments et la non évacuation de l'acide cause des diminutions musculaires réduisant voire annihilant la possibilité de déplacement.